Travailler dans l’aromathérapie légalement : mon décryptage !

Vous souhaitez devenir aromathérapeute, mais ne savez pas comment vous y prendre ? Est-ce possible d’exercer un métier autour de l’aromathérapie ? Comment faire pour travailler dans le domaine des huiles essentielles ? Dans cet article, je reprends tout de zéro. Je vous explique ce qu’est un aromathérapeute, quels sont les critères pour le devenir, et tout simplement comment exercer un métier en lien avec l’aromathérapie.

Qu’est-ce qu’un aromathérapeute ?

Le mot « aromathérapeute » se compose de deux parties :

    • Aroma qui signifie : arome ;
    • Et thérapeute qui se définit par : une personne qui soigne les malades.

Donc un aromathérapeute est une personne qui soigne les malades à l’aide d’huiles essentielles.

Généralement, ce n’est pas son unique spécialité et il travaille en parallèle avec d’autres spécialités comme la naturopathie ou la phytothérapie par exemple. D’ailleurs, il peut déjà être kinésithérapeute, médecin, vétérinaire, sage-femme ou pharmacien par exemple.

L’aromathérapeute peut donc exercer dans un cabinet en tant qu’indépendant, dans une société spécialisée dans les huiles essentielles, dans une boutique ou dans un centre de bien-être.

Comment devenir aromathérapeute ?

Ma première partie vous plaît, et vous vous voyez déjà devenir aromathérapeute ? Vous aurez votre cabinet, au sein duquel vous recevrez des personnes. Vous les conseillerez sur leur santé, leur bien-être. Vous aurez la satisfaction chaque jour de vous sentir utile auprès des autres, de faire du bien. Vous exercerez enfin un métier qui vous passionne au quotidien.

Mais stop : pas si vite !

Comme nous venons de le voir, un aromathérapeute est une personne qui soigne les malades à l’aide des HE. Et en France : une personne qui soigne les malades se prénomme un médecin !

Alors, deux cas se présentent à vous :

Cas n° 1 : vous avez fait des études médicales

Vous êtes donc médecin, pharmacien, kinésithérapeute, vétérinaire, etc.. Dans ce cas, vous pourrez effectuer une formation en aromathérapie et revendiquer le titre d’aromathérapeute — uniquement dans ce cas.

Cas n° 2 : vous n’avez pas fait d’études en médecine

Et ne souhaitez pas en faire, je vous comprends, il faut compter une petite dizaine d’années tout de même ! Ça mérite réflexion ! (euh… pas tant que ça en fait 😉 )

Dans ce cas, vous ne serez jamais aromathérapeute. Enfin, vous ne posséderez jamais un titre reconnu permettant de soigner des personnes à l’aide des huiles essentielles.

Mais, il existe de multiples possibilités de vous créer un métier en rapport avec l’aromathérapie. J’en suis la preuve et je ne suis pas la seule !

Alors, je vous explique tout ça, immédiatement !

Comment exercer un métier en rapport avec l’aromathérapie légalement ?

Car c’est bien ça l’essentiel, même si vous ne pouvez pas devenir aromathérapeute, vous pouvez vous faire plaisir en exerçant un métier passionnant tout en restant dans la légalité (évidemment !).

Respecter quelques règles essentielles

Règle n° 1 : Diagnostiquer ? Jamais tu ne feras.

Le diagnostic, c’est un médecin — et uniquement un médecin — qui a le droit de le faire. Donc, soyons clairs tous les 2 : en exerçant l’aromathérapie, vous ne serez jamais en mesure d’établir un diagnostic.

Moi-même, je ne le fais pas. Imaginez, une personne a mal au ventre : cette douleur peut provenir de diverses raisons. En fonction de son sexe : une femme et un homme n’ont bien sûr pas le même métabolisme. Celui-ci varie également en fonction de l’âge de l’individu et de sa condition physique. En établissant un diagnostic (houleux), celui-ci pourrait s’avérer dangereux. En effet, si la personne développe une maladie grave et que vous ne la détectez pas — ce qui est fort probable puisque vous n’êtes pas médecin ! — les conséquences seraient trop importantes.

Règle n° 2 : Guérir ? De ta bouche, ce mot, tu banniras.

De la même façon, c’est le médecin qui soigne une maladie, qui guérit. Donc je ne vous réitère pas mes précédents propos… Je pense que vous m’avez bien comprise. 😉  Il est préférable, pour rester cohérent d’éviter le mot « guérir ». D’ailleurs, mêmes les médecins se méfient de ce terme très optimiste. Pour certaines maladies réputées incurables ou difficilement on parle par exemple de rémission. Dans notre cas, on préférera parler d’améliorer le confort des malades, d’apporter du bien-être, soulager des souffrances, etc.

Règle n° 3 : Conseiller et accompagner tu pourras

Vous pourrez conseiller un homme ou une femme afin de l’aider et la soutenir dans sa guérison. L’aromathérapie permet d’accompagner les personnes afin :

    • qu’elles se sentent mieux dans leur peau ;
    • de les aider à supporter les douleurs ;
    • de leur permettre de développer un bien-être.

Et tout cela à l’aide des huiles essentielles. Et c’est déjà énorme 🙂

Comment débuter en aromathérapie ?

Le point de départ

Pour que vous puissiez vous projeter dans l’aromathérapie et vous construire un métier solide, il est réellement nécessaire :

    • d’être certain et convaincu que l’aromathérapie vous passionne ;
    • D’être curieux pour pouvoir mettre à jour vos connaissances régulièrement ;
    • d’avoir des connaissances qui proviennent de sources fiables ;
    • d’acquérir des bases solides en aromathérapie ;
    • d’être sûr de vous (la confiance s’acquiert avec les connaissances et la pratique accompagnée) ;
    • d’avoir confiance en vos savoir-faire ;

Se former ?

Vous avez le choix.

Bien sûr, vous pouvez vous former en autodidacte, c’est difficile et long, mais pas impossible, enfin, je pense. En effet, le monde de l’aromathérapie regorge de livres et de sites internet. Les connaissances sont à portée de mains — à condition tout de même :

    • de savoir démêler le vrai du faux des informations que l’on trouve au sujet des huiles essentielles ;
    • d’avoir un excellent esprit de synthèse ;
    • d’être (très) patient (et acharné) !
    • de posséder une base de formation dans les sciences de la vie et la chimie organique

Si vous voulez en faire une profession, il reste quand même plus sage et sérieux d’effectuer une formation en aromathérapie certifiante avec un professionnel des huiles essentielles, comme c’est le cas des formations Plante Essentielle avec Cécile Mahé: https://formation-en-aromatherapie.com/liste-attente-formation-maitrisez-pouvoirs-des-he/

En résumé :

Devenir aromathérapeute est réalisable pour les personnes ayant effectué des études de médecine. Pour les autres, à l’issue d’une formation sérieuse en aromathérapie, vous pouvez envisager une carrière dans ce domaine et construire le métier de vos rêves.

Et vous, comment souhaitez-vous exercer dans l’aromathérapie ? Comment voyez-vous votre métier ? Dites-moi tout. 🙂


    24 replies to "Devenir Aromathérapeute⎪Possible ou Pas ?"

    • melinda eoche

      Bonjour est ce que lorsqu on ouvre un cabinet de conseil en aromatherapie on peut vendre l huile ou doit on orienter les clients vers des revendeurs et se limiter au simple fait de conseiller. Merci 🙂

      • Cécile Mahé

        Bonjour Melinda, il est plus simple réglementairement parlant de séparer les deux activités (allégations de santé sur la vente de compléments alimentaires, point de réglementation ou il faut être vigilant). Mais on peut travailler en partenariat avec un fournisseur. C’est ce que font beaucoup de naturopathes par ex

    • Elisabeth Blondelle

      Bonjour
      A plus de 50 ans, je cherche à me reconvertir en aromatherapie et ou en photothérapie pour accompagner les effets secondaires des cancers. Je n ai aucunes formations médicales ou paramédicales mais j utilise et m interesse depuis toujours( et encore plus depuis ma longue maladie )à toutes ces médecines douces, alternatives, naturelles. Je ne trouve pas de formations spécifiques pour le grand public. Seriez-vous en mesure de m eguyer ? Je suis demandeur d emploi depuis un an maintenant. Merci beaucoup

      • Cécile Mahé

        Bonjour Elisabeth, je ne connais pas de formation spécifique sur ce sujet. Par contre des HE peuvent diminuer les effets secondaires des radiothérapies.

    • BERTHOME

      Bonjour je suis préparatrice en pharmacie et je souhaitais savoir si je peux avoir le titre d' »aromathérapeute ». Cordialement

    • TORRES sophie

      Bonjour, je suis infirmière depuis 25 ans. Depuis, 7 ans je me suis pationnee pour l’aromathérapie : 1 an d’études avec le dr Penoel, 5 certificats par internet avec l’école française daromatherapie: praticienne en aromathérapie, maitre praticienne en aromathérapie, aromacologie, aromathérapie cosmétique, aromathérapie canine puis j’ai fait 1 an d’études avec l’organisme Naturorama j’ai validé l’examen final à lyon en national, j’ai fait 2 ans d’étude avec le centre national par correspondance et eu le certificat de naturopathie et j’ai valider praticienne en massages bien-être 222h.
      Actuellement, je veux montrer mon auto- entrepreneur à la Réunion de massages aromathérapie. Est-ce que j’ai le droit? Est-ce que je peux faire mes propres mélanges ou je dois acheter des synergie dans le commerce qui ne sont pas vraiment efficaces contre les problèmes articulaires ou autres?
      Est-ce que je dois me déclarer comme simple praticienne en massages bien-être ou conseillère en aromathérapie ou praticienne en massages aromathérapie? Je compte aussi faire des séances d’aromacologie.
      MERCI infiniment de m’éclairer
      Sophie

    • GORSKI Maxime

      Bonjour Madame,
      Connaitriez vous des passionnés d’aromathérapie qui souhaiterait venir exercer sur des établissements médico-sociaux tels que des EHPAD, afin de prodiguer le bien être auprès de résidents?

      Vous remerciant par avance,

      Très Cordialement

      • Jacquemond

        Bonjour Maxime Gorski, Je suis infirmière, vis en Belgique et ai fait une formation d’aromathérapie (certifiée par un médecin) en Allemagne/Suisse. La pratique y est plus douce et plus sécuritaire qu’en France. Je ne peux malheureusement plus travailler comme soignante mais suis prête, à partir de début février 2021, à partager ce que je sais, concernant les « soins-aroma » auprès des personnes âgées. N’hésitez pas à me contacter. Bien cordialement, Anne-Laure Jacquemond

    • Pauline

      Bonjour,
      Avez vous de bonnes écoles a nous conseiller?
      Ou Quelles sont les références à repérer pour bien la choisir ?!

      • Missaroma

        Bonjour,
        L’aromatherapie n’est pas reconnu en France. En revanche, il existe des formations dites « dataedockees » c’est à dire reconnues par des organismes financeurs comme pôle emploi, etc. Vous pouvez donc être aidée pour financer ces formations, qui sont reconnues par ces organismes, car elles ont répondu à 21 critères spécifiques. Toutefois, l’attestation/certificat obtenu ne sera pas reconnu par l’état français. Partez donc du principe, de faire cette formation pour vous et parfaire vos connaissances. Vous pouvez vous tourner vers la fédération française d’aromatherapie, AMSOAM, ou aller chercher directement via le pôle emploi les formations en aromatherapie. Vous pouvez choisir de faire votre formation en ligne ou en présentiel. Il n’y aura pas de formation « parfaite », car l’aromatherapie s’apprend tous les jours. Partez du principe que vous vous former à conseiller et pratiquer de manière sécurisée l’aromatherapie, mais votre travail de recherche, d’apprentissage continuera tout au long de votre carrière en aromatherapie ☺️

    • Ebo Adèle

      Bonjour
      Je n’ai aucune formation en HÉ mais suis passionné car j’utilise beaucoup et je me renseigne toujours via internet ,j’aimerais en revendre en ligne. Quel conseil vous pouvez me donner merci !

      • Missaroma

        Si vous souhaitez vendre des huiles essentielles, rapprochez vous de producteurs, disstilateurs de votre région, pourtour, etc. Il vous faudra alors dans ce cadre déclarer une activité commerciale, puisqu’il s’agit de vente de produits. Vous serez donc soumis à législation et réglementations en lien avec la vente d’huiles essentielles. Pour cela renseignez vous auprès de la CCI de votre région,pour la mise en place d’une activité commerciale. Renseignez vous auprès de revendeurs d’huile essentielle.,etc. Bonne réussite pour votre projet ! ☺️

    • alain

      Je souhaite découvrir l aromathérapie et le bienfait des huiles essentielles

    • Berengere

      Bonjour,
      J’ai fait 3 ans de formation en aromatherapie par correspondance avec l’IPAL qui est un institut de formation en huiles essentielles. J’ai obtenu 2 certificats de formation. En mai 2019 j’ai fait un formation en Bar Access. A partir du 1er avril 2020, je peux être praticienne en Bar Access et conseillère en aromatherapie. En ce qui concerne ce dernier point qu’est ce que j’ai le droit de faire et ne pas faire ? Puis donner des conseils avec un flacon de synergie compris (c’est à dire est ce que je peux faire les mélanges et les donner avec mes conseils)? J’aimerais que vous me répondiez et que vous m’aidiez ?

      • Charlotte

        Bonjour Bérengère,

        Je souhaiterai savoir si vous aviez eu une réponse à votre question, concernant la possibilité de créer et vendre votre propre synergie.

        Merci d’avance.

      • Missaroma

        Bonjour,
        Il est illégale en France de vendre des synergies à base d’huile essentielle sans autorisation de mise sur le marché (AMM). Vous pouvez conseiller les personnes en leur donnant « la recette », mais vous ne pouvez en aucun cas vendre de synergie, il en va de même pour l’oscultation, le conseiller en aromatherapie n’est pas médecin ! Ceci est dont de l’exercice illégal de médecine et passible de peine, comme pour la vente de synergie sans AMM.

    • Catherine

      Je n’ai pas de diplôme de médecine mais, j’exerce l’esthétique et je me demandais si on pouvait trouver une formation d’aromatherapie pour utiliser librement les HE en soin pour la peau corps et visage.
      Et une autre question importante, devons nous avoir un label sur les HE que nous utilisons pour être en règle.?
      Catherine

      • Missaroma

        Bonjour,
        Bien sûre, vous pouvez vous tourner vers l’aromatherapie cosmétique ☺️bonne réussite dans la suite de votre projet !

    • laetitia

      Bonsoir,
      Je suis infirmière depuis 12 ans dans un service d’urgences /smur auparavant aide soignante ds ce même service, en gros cela fait 19 ans que je travaille dans le domaine de l’urgence.
      J’ai, malheureusement, fait un burn out cet été comme quoi personne n’est à l’abris !
      Je souhaiterai aujourd’hui, faire mon métier autrement, comme je l’entend c’est a dire toujours prendre soins mais différemment, étant passionnée d’aromathérapie pour moi même depuis quelques temps j’aimerai me lancer dans ce domaine.
      Quels conseils pourriez vous me donner pour débuter ? Je suis actuellement en arrêt de travail et je voudrai que ce temps que j’ai pour moi ne soit pas vain.
      Merci pour votre réponse.

      • Missaroma

        Bonjour,
        Vous pouvez vous tourner vers un Diplôme universitaire étant donné votre fonction. Vous pouvez aussi vous tourner vers des formations en ligne et/ou présentiel☺️

    • Sandrine

      Bonjour Cécile,

      Je suis passionnée par les huiles essentielles depuis de nombreuses années. Je cherche justement à me reconvertir dans un domaine qui me plaît pour faire de ma passion un métier. En pratique, le conseil en aromatherapie peut-il vraiment devenir un métier à part entière , si l’on est pas naturopathe ou autre profession issue des « médecines douces »? Je n’ai pas encore eu l’occasion de voir à l’entrée des immeubles des plaques professionnelles mentionnant « Conseil en aromatherapie »… Je m’interroge donc sur les possibilités de débouchés dans les conditions que j’ai évoquées

      • ophelie

        bonjour
        vous avez avancer dans votre projet car je voudrais aussi travailler avec les h.e

      • Missaroma

        Bonjour,
        Le titre d’aromatherapeuthe est réservé aux médecins et il s’agit d’une spécialité en lien souvent avec la phytotherapie dans les parcours de formation. De plus, le métier seul d’aromatherapeuthe, de conseiller en aromatherapie, etc n’est pas reconnu en France. C’est pour cela que vous ne voyez pas de plaque, car les formations en aromatherapie ne sont pas sanctionnées d’un diplôme, type licence, Master etc, mais de certificats, attestations privés, pas reconnus par l’état. Toutefois, vous former vous apporte un plus en terme de légitimité, mais aussi rassurer votre clientèle, c’est aussi, une marque de sérieux pour la profession. Toutefois, 0même sans certificat avec une auto- formation, en lisant livres, articles et Cie, associé à votre expérience personnelle… Vous pouvez ouvrir votre cabinet de conseil en aromatherapie.

    • Maryse

      Bonjour,
      Dans mon cas, n’ayant pas de formation médicale ou paramédicale, je ne serai donc pas aromathérapeute ! Merci en tous cas pour votre exposé clair et précis.
      J’aimerais travailler avec les huiles essentielles dans un le but d’aider mes « patients » ou clients à une reprise en main de leur santé et mieux-être au quotidien. Je me situerai donc plutôt dans une démarche de prévention ou du moins d’aide à mieux gérer des désagréments de santé avant que ceux-ci ne deviennent plus graves..

Leave a Reply

Your email address will not be published.